Singlefamily.fr » Breaking news » Soutien scolaire : comment aider son enfant à faire ses devoirs?

Soutien scolaire : comment aider son enfant à faire ses devoirs?

Quand on parle de soutien scolaire, la plupart pensent directement à une personne qui vient à votre domicile et qui aide votre enfant à faire ses devoirs, ceci est devenu tellement commun qu’on pense que c’est la définition du soutien scolaire.

En réalité, faire appel à une tierce partie ne devrait se faire que si l’enfant n’arrive pas à se débrouiller seul, et non pas systématiquement!

Dans cet article, nous vous donnons nos conseils pour motiver votre enfant pour qu’il réussisse dans ses études.

Comment motiver son enfant ?

Si vous n’habituez pas à votre enfant à avoir une certaine organisation par rapport à ses devoirs et révisions, quand il sera ado il rencontrera probablement des problèmes, nous vous conseillons donc d’habituer votre enfant, depuis son jeune âge, et même si à cet âge il n’a pas vraiment de « devoirs maison », à consacrer une heure de son temps, le soir, à revoir ses cours.

  • L’enfant imite : si vous ne manifestez aucune envie d’aller travailler, ou si vous le dites à voix haute devant votre enfant, celui ci peut enregistrer vos paroles et les prendre au sérieux, il se mettra alors à pleurer dès qu’il s’agira d’aller à l’école, soyez plus prudent et soyez aussi un bon exemple pour lui.
  • Augmentez l’estime de soi de votre enfant : si votre enfant est moyen, il n’aura probablement pas assez de compliments à l’école, or, ces derniers sont essentiels à la motivation, alors c’est à vous de complimenter votre enfant et valoriser ses points forts, n’hésitez pas à mettre en avant ce qui semble l’intéresser.
  • Rencontrez ses enseignants : il est vrai que parfois la vie ne vous laisse pas le temps d’aller voir les enseignants de votre enfants, pourtant cela est nécessaire parfois, n’attendez pas qu’il ait de mauvaises notes pour aller les voir, ses enseignants le connaissent mieux que vous sur certains points et vous aideront à le cerner, une collaboration parents-enseignants pourrait faire des merveilles.
  • N’acceptez jamais sa défaite : si malgré vos efforts, votre enfant continue d’avoir de mauvais résultats, ne le grondez surtout pas, la pression de l’échec est déjà assez difficile à digérer, réconfortez le et essayez de lui trouver une voie qui lui correspond mieux.

Évitez la pression et inscrivez le dans une activité extra-scolaire

Même les enfants les plus brillants risquent de baisser les bras si la pression commence à peser lourd, gardez un œil sur l’avancement de leurs cours et les efforts qu’ils fournissent pour s’améliorer, mais inscrivez les aussi à faire du sport et de la musique, histoire de se rafraîchir les idées pour mieux réfléchir.

D'autres articles de la famille :